La Bourdaine

Rhamnus frangula = Frangula alnus

 Frangula_alnus

Apparence: Cet arbuste de 2 à 5m, peut atteindre les 7m. Ses rameaux sont effilés, alternés et peu nombreux, brun violacé avec de nombreuses lenticelles blanchâtres. Son feuillage caduc est vert mais il est jaune clair en automne. Il porte des fruits rouges, pourpres en été.

Habitat: La bourdaine est commune dans toute l’Europe, surtout boréale et centrale. Il fréquente les parties claires des bois sur sol acide et les tourbières.

Sols: Elle aime les sols frais et tempérés, profonds, humides, glaiseux, plutôt acides. Mais elle se contente aussi de terrains plus secs. On la trouve plus rarement en sols calcaires meubles.

Particularités: Très rustique, elle supporte aussi bien l’ombre que le soleil. C’est une essence de haie ripisylve qui produit beaucoup de rejets du pied. Elle se transplante facilement et supporte la fumée. Très proche du nerprun, c’est une essence mellifère très intéressante car elle offre une nourriture recherchée par le gibier, car ses rameaux sont utilisés en vannerie et  car son bois réduit en charbon est utilisé par les poudreries.

Vertus médicinales: Son écorce est utilisée sous forme de décoction pour son effet purgatif. Cependant, les fruits ne sont pas inoffensifs et provoquent des diarrhées très sérieuses…

Etymologie: L’origine du mot Bourdaine s’explique difficilement par les étymologistes. Certains pensent que son nom vient de pastel bourd : «  faux pastel », car le suc de ses fruits était un composant des pastels. D’autres pensent que son nom vient du latin frangere : « casser », car ses rameaux se brisent facilement.