Les arbres

Afin de répondre aux objectifs de la trame verte et bleue régionale (politique de la région Nord-Pas de Calais en matière de renaturation), il est indispensable de planter des espèces indigènes ou assimilées à notre région.  Ce choix s’explique d’abord par le souci de conserver ou de restaurer une naturalité optimale dans le fonctionnement des milieux naturels ou semi-naturels dans une région qui a été affectée, au fil des siècles, par de multiples activités ou pressions anthropiques. Par ailleurs, seules les espèces indigènes sont susceptibles de s’insérer de façon équilibrée au sein des écosystèmes régionaux grâce à un patrimoine génétique adapté aux conditions locales, à la faune sauvage, aux champignons  et au reste de la flore. En retour, cette flore indigène contribue à la naturalité et au bon fonctionnement écologique de ces écosystèmes.

L’hiver dernier nous avons planté 163 arbres fruitiers de variétés anciennes provenant du conservatoire botanique de Bailleul. Nous souhaitons donc développer ce type de plantation. Nous avons commencé a créer sur des terrains agricoles ou des délaissés municipaux, des conservatoires génétiques, des vergers de maraude où les animations que nous proposons permettent au grand public de retrouver des saveurs oubliées, et d’offrir la possibilité à ces variétés de ne pas disparaitre au profit des standards de la grande distribution.